Cotisation à l'OCCE

L'OCCE est une association loi 1901, dont les principaux revenus viennent des cotisations versées par les adhérents.

Lorsque une école adhére à l'OCCE, tous les enfants  et tous les adultes enseignant·e·s adhérent.

A quoi sert cette adhésion?

A faire fonctionner l'association: frais de fonctionnement, emploi d'une secrétaire comptable, financement des projets coopératifs

Pourquoi de tels montants?

En 2023/2024, la cotisation standart est de 2.25€/élève et de 8€/adulte

Une partie 1.22€ est reversée à la fédération OCCE qui emploie les animateurs et animatrices pédagogiques partout en France qui agissent sur la formation, les projets coopératifs...

Le reste est pour l'OCCE de la Drôme.

Une participation consciente à la cotisation

Ce mode de valorisation collaboratif et solidaire propose une alternative au modèle économique actuellement pratiqué. Elle représente une autre façon d’envisager la rémunération d’une activité, d’un service payant, d’une adhésion.

La participation consciente participe à mettre en place un système de solidarités concrètes en travaillant sur l’équilibre entre responsabilité individuelle et responsabilité collective :

- Responsabilité individuelle car chacun-e donne « en conscience ».

- Solidarité et responsabilité collective car tout ça ne peut marcher qu’à plusieurs en acceptant de donner non pas également, mais équitablement.

Pour certains, donner « moins » sera beaucoup et pour d'autres, donner « plus » ne les privera de rien ...

 

Une participation consciente pour adhérer à l’OCCE ?

  • La participation consciente est la somme que vous souhaitez ou pouvez donner en conscience de ce qui vous semble juste.

  • Pour notre association, une suggestion de montant (minimum) est indiquée afin de donner un repère. Vous savez que le tarif de base de l’adhésion est fixé par l’Association départementale qui reverse une partie de cette somme à la fédération nationale afin qu’elle puisse être présente dans le débat public et défendre les valeurs qui nous tiennent à coeur.

  • Le choix de participation pour laquelle vous optez dans votre école se fait sans justification du don réalisé. Les autres écoles ne sont pas informées du montant donné. Le don nominatif et confidentiel permet d’assumer de façon responsable ce que l’on peut ou ce que l’on veut donner.

  • La participation consciente devrait toujours faire l’objet d’un temps d’explication et de partage au début de l’année.

Quand nous contribuons, nous contribuons pour notre école et pour toute·s celles et ceux que je ne connais pas et qui pourront elles et eux aussi expérimenter, se former, aller plus loin, dans cette idée de faire bouger les lignes sociétales.

Comment déterminer votre participation ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • La valeur estimée du service rendu par l’OCCE qui comprend non seulement le cadre juridique et financier de votre coopérative d’école, mais sa valeur idéologique et tous les éléments qui bâtissent ce mouvement éducatif.

  • Vos possibilités financières.

  • Les coûts directs et indirects des activités et dispositifs proposés par l’OCCE auxquels vous participez ou vous participerez un jour.


En donnant plus :

  • Vous contribuez au développement et à la réalisation de projets futurs.

  • Vous compensez les participations inférieures au seuil d’équilibre financier de toutes les adhésions.

  • Vous permettez le développement de l’association et l’irrigation des valeurs qu’elle porte.


 

Proposer ce type de paiement pour une organisation et accepter de vivre la participation consciente en tant de participant, c’est peut-être vivre une forme de partenariat, un chemin évolutif commun. Il faut un peu de courage pour les deux parties prenantes.


La participation consciente à l’intérieur de votre école

Comme toute association, la coopérative scolaire de l’école a des projets et peut avoir besoin de mettre en place des actions pour les réaliser. La recherche de financement, avec les élèves, a une haute valeur éducative. Mais la mission de l’école n’est pas de former des élèves « consommateurs » passifs et assistés. La « mendicité » auprès des familles n’est pas non plus l’acte éducatif le plus intéressant.

L’importance du projet réside dans la participation active et réelle des élèves, des familles, des enseignants et des partenaires de l’école. L’aide que les parents peuvent apporter à la vie de l’association ne se limite pas à la seule contribution financière et ils prennent souvent une part active indispensable à la réalisation des projets de la coopérative.

Comme tout ne peut pas s’apprendre dans la classe, il est indispensable de sortir pour aller se confronter à la vie hors les murs, à la culture, à la nature… Certaines de ces sorties ne débouchent sur aucun frais pour l’école soit parce qu’elles sont gratuites, soit parce qu’elles sont portées financièrement par un autre partenaire.

D’autres sorties ont un coût : Les concerts, le cinéma, les expositions… Pour ces sorties, on note souvent un « non-dit » qui touche bon nombre d’écoles : Les activités inscrites dans les programmes qui se déroulent pendant le temps scolaire ne peuvent être payantes. Pourtant, comment les organiser sans un soutien financier minimal ? La participation consciente nous semble représenter une alternative de compromis.


 

C’est une tentative d’assumer sa souveraineté, son propre pouvoir d’action, et d’agissement.


BILAN CHIFFRE (février 2024) ET PREMIERE ANALYSE DE QAUTRE ANS DE PARTICIPATION CONSCIENTE A LA COTISATION;

Un témoignage

Depuis maintenant 3 ans, l’école La Fontaine à Valence a mis en place la participation consciente pour les sorties le nécessitant. Aucune somme demandée, aucun pointage, aucune réclamation… Juste un peu de patience pour expliquer tous les enjeux aux familles, aux enfants, aux partenaires. Un peu de temps aussi pour que les habitudes se prennent, que les consciences s’aiguisent, que la réflexion et l’expérience portent leurs fruits. Mais quel plaisir de voir l’école participer à changer les règles établies, ouvrir des questionnements sur le rapport à l’argent et sur notre façon d’échanger nos richesses ! Et s’il fallait encore un argument, financier celui-là, force est de constater que les sommes récoltées dépassent de très loin la participation que l’on pouvait noter auparavant. A tel point qu’il a fallu quelquefois limiter l’enthousiasme de certaines familles qui n’étaient d’ailleurs pas forcément les plus aisées et leur rendre de l’argent.

Il va donc s’en dire que cette nouvelle forme de rémunération engage autant celle ou celui qui la propose que celle ou celui qui la pratique. Elle aurait cela de commun avec l’éducation ; toutes deux représenteraient un véritable pari sur l’avenir…

Gilles H. pour l’OCCE de la Drôme


 

1En 2023, la cotisation est fixée à 2,25€/élève et 1,19€ sont reversés à la fédération OCCE